Accueil Forums Débats Grands débats Le problème de la communication

  • Ce sujet est vide.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 58)
  • Auteur
    Messages
  • #258

    Bonsoir à tous,

    Je vois que mon autre sujet ne vous inspire pas trop, pas très grave 😉

    Smile a fait en sorte, que je parte directement aussi sur ce sujet :aie:
    Donc je vais reprendre un ce qui a été dit précédemment 😀

    Smile wrote:
    Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous comprenez … Il y a dix possibilités que nous ayons des difficultés à communiquer. Mais essayons quand meme ……. E. Wells // je suis fan de cette citation 😛

    C’est un sujet auquel j’ai réfléchi, et je n’avais trouvé que 4 obstacles lors de la conversation. Lorsque je parle d’obstacles, j’entends que ce sont des éléments qui gênent à la compréhension mutuelle.
    Pour moi, le niveau parfait est la pensée en elle même. (Il faudrait aussi un autre débat sur ce qu’est la pensée, mais bon, je vais oublier celui là pour le moment).

    Voici un petit diagramme qui décrit le tout:
    Pensée ->
    Traduction en langage (selon la connaissance des mots par la personnes) ->
    Diction (avec possibilité de traduction dans une langue non native … peut comprendre les gestes et autres) ->
    —- Recepteur(s) —-
    Audition (Traduction possible selon la langue) ->
    Traduction en pensée (selon la compréhension des mots du récepteur) ->
    Pensée

    Alors, qu’avons nous là ? Tout un tas de choses intéressantes ?
    Déjà, la formulation de la pensée en image. Cela dépend de notre compréhension des mots et de nos expériences avec elle. J’ose croire que personne ne connait ni ne peut comprendre un dictionnaire totalement. Cela arrive deux fois, dans une conversation.

    Après, nous avons une possible traduction dans la langue voulue. Cela arrive beaucoup pour nous (moi vivant en angleterre), vous amis africains qui n’avez pas toujours le français en temps que langue de base (même si vous l’avez bien ancrée avec vous 🙂 (heureusement pour moi). Cela peut arriver deux fois.

    Voilà, pourquoi je peux compter 4 sorte de filtrage qui font que la communication est une chose bien compliqué. Après, comme le dit Mister Wells, il y a plein de choses qui permettent de détériorer plus.

    Je pense que dans un sens, c’est pour cela que la moitié du temps, je parle plus avec des concepts, au lieu des phrases entières (faut m’écouter, lorsque je parle en vrai 😀 c’est pas vraiment toujours facile à me suivre :)).

    Ainsi, je pense que pour avoir une vrai aptitude à communiquer sans artefacts, il faudrait réussir à communiquer nos pensées directement (ce qui peut être dangereux … ).
    Sinon, il y a aussi un doute que j’ai, et qui en vient plus à la notion de pensée, est ce qu’il y a vraiment pensée non communicable (donc, que ce n’est pas une phrase), ou alors est ce que la pensée est automatiquement traduite dans le langage de nos parents. La question est assez difficile a dire comme cela. Mais imaginez, vous pensez à un rendez vous, êtes vous obligé de vous dire la phrase dans la tête, ou pouvez vous faire sans ? 😀 (toujours dur :aie: )

    Voilà, libre à vous de débattre (j’espère sincèrement que vous le ferai)

    #2462
    Smile
    Participant

    @LittleWhite 1048 wrote:

    Sinon, il y a aussi un doute que j’ai, et qui en vient plus à la notion de pensée, est ce qu’il y a vraiment pensée non communicable (donc, que ce n’est pas une phrase)

    oui si on a un caractère réservé « le fait de ne pas discuter n’importe quoi avec n’importe qui ».

    Ainsi, je pense que pour avoir une vrai aptitude à communiquer sans artefacts, il faudrait réussir à communiquer nos pensées directement (ce qui peut être dangereux … ).

    exactement, si on ne réussi pas à le faire, comment va-t-on transmettre nos pensées aux autres? celui qui ne possède pas la chose ne peut pas l’offrir.

    sinon en ce qui concerne la langue, ce n’est qu’un outil de traduction des pensées, l’outil peut changer mais la pensée non, les muets peuvent aussi transmettre leurs pensées.

    #2486

    @Smile 1049 wrote:

    oui si on a un caractère réservé « le fait de ne pas discuter n’importe quoi avec n’importe qui ». [/quote]
    Je ne suis pas sur d’avoir compris le rapport … :s

    Quote:
    sinon en ce qui concerne la langue, ce n’est qu’un outil de traduction des pensées, l’outil peut changer mais la pensée non, les muets peuvent aussi transmettre leurs pensées.

    Excellent point que je n’avais pas pensé. Je me demande comment cela se passe. Mais toujours est il, que les mêmes problèmes se retrouve … juste dans les signes.

    Comme quoi, il est extrémement dur d’échanger des idées … et cela peut même se retrouver dans le dessin … :s

    #2463
    Smile
    Participant

    @LittleWhite 1050 wrote:

    Je ne suis pas sur d’avoir compris le rapport … :s

    ah peut etre tu veux dire par « pensée indiscutable » les pensées qu’on accepte sans commentaire, sans démonstration… n’est ce pas?

    #2487

    @Smile 1051 wrote:

    ah peut etre tu veux dire par « pensée indiscutable » les pensées qu’on accepte sans commentaire, sans démonstration… n’est ce pas?

    Oh … ! non :p
    Je n’étais absolument pas dans ce cas. Lorsque je parle de « pensée qui ne sont pas possible à exprimer » je parle de là ou vient la pensée … celle à la naissance des mots / phrases. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire…

    #2464
    Smile
    Participant

    @LittleWhite 1052 wrote:

    Oh … ! non :p
    Je n’étais absolument pas dans ce cas. Lorsque je parle de « pensée qui ne sont pas possible à exprimer » je parle de là ou vient la pensée … celle à la naissance des mots / phrases. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire…

    je crois que j’ai compris maintenant, je pense que ce genre de pensées complique la vie, sinon ça doit toucher à certaines croyances accumulées du passé. si je sors du contexte, exploites moi ton idée.

    #2488

    Hum,

    Je suis désolé, je pense que vous n’y êtes pas encore :s

    Comment dire. Avant de pouvoir parler, vous devez formuler plus ou moins votre phrase. Mais avant cela, il y a une connexion dans le cerveau. Cette connexion est la pensée. Après vous posez des mots dessus afin que là pensée prenne forme, et enfin, si besoin vous allez dire c’est mots pour échanger votre pensée (plus ou moins).

    Maintenant, moi ce que j’ose demander, c’est, est ce qu’il est obligatoire de mettre des mots sur les pensées afin que cette pensée soit assimilée. Lorsque je parle de mettre des mots … c’est que dans notre tête, on se dit à l’aide d’une phrase la chose à laquelle on a pensé.

    Bon but, plus ou moins ultime est d’enlever cette étape de formulation pour pouvoir pensé plus vite (je n’y arrive pas vraiment).

    Par exemple, essayez de pensée à un objet quelconque de votre choix. Pour pouvoir y penser, vous allez dire son nom dans votre tête, n’est ce pas ?

    #2465
    Smile
    Participant

    @LittleWhite 1055 wrote:

    Par exemple, essayez de pensée à un objet quelconque de votre choix. Pour pouvoir y penser, vous allez dire son nom dans votre tête, n’est ce pas ?

    oui ou imaginer son image ou lui donner une forme qui va s’afficher quelque part dans le cerveau 🙂

    c’est pour cette raison qu’il est recommandé de ne pas penser à quelque chose qu’on veut éviter ou éliminer dans notre vie, certainement c’est hors notre volonté mais avec le temps on y arrive si on le veut bien, heureusement que l’oubli existe 🙂 l’être humain n’est qu’une collection complexe de pensées.

    Maintenant, moi ce que j’ose demander, c’est, est ce qu’il est obligatoire de mettre des mots sur les pensées afin que cette pensée soit assimilée. Lorsque je parle de mettre des mots … c’est que dans notre tête, on se dit à l’aide d’une phrase la chose à laquelle on a pensé.

    Bon but, plus ou moins ultime est d’enlever cette étape de formulation pour pouvoir pensé plus vite (je n’y arrive pas vraiment).

    faut croire qu’une sagesse d’un créateur est derrière cette composition 🙂

    #2489

    @Smile 1059 wrote:

    oui ou imaginer son image ou lui donner une forme qui va s’afficher quelque part dans le cerveau 🙂 [/quote] Le nommez vous avant d’avoir une image ?

    @Smile 1059 wrote:

    c’est pour cette raison qu’il est recommandé de ne pas penser à quelque chose qu’on veut éviter ou éliminer dans notre vie, certainement c’est hors notre volonté mais avec le temps on y arrive si on le veut bien, heureusement que l’oubli existe 🙂 l’être humain n’est qu’une collection complexe de pensées. [/quote]
    Hors sujet: Je connais une methode (non experimente) pour oublier les choses (lorsque le besoin en est plus ou moins pressant):
    – Ecrire sur un morceau de papier le mot qui rappele la chose
    – Le bruler (le morceau de papier)
    @Smile 1059 wrote:

    faut croire qu’une sagesse d’un créateur est derrière cette composition 🙂

    Possible 😀
    Mais je prefere penser que j’ai le controle de mes pensees … sinon … je pourrai faire en sorte d’excuser mes pensees malignes en disants que c’est sa faute ( O_o ) (sans offense :ave: )

    #2466
    Smile
    Participant

    @LittleWhite 1061 wrote:

    Possible 😀
    Mais je prefere penser que j’ai le controle de mes pensees … sinon … je pourrai faire en sorte d’excuser mes pensees malignes en disants que c’est sa faute ( O_o ) (sans offense :ave: )

    je parlais du fait de ne pas pouvoir éliminer l’étape de formulation 🙂 sinon c’est à nous de contrôler nos pensées :king:

    #2478
    Prince
    Participant

    @LittleWhite 1055 wrote:

    Maintenant, moi ce que j’ose demander, c’est, est ce qu’il est obligatoire de mettre des mots sur les pensées afin que cette pensée soit assimilée. Lorsque je parle de mettre des mots … c’est que dans notre tête, on se dit à l’aide d’une phrase la chose à laquelle on a pensé.

    La pensée est immatérielle au state dont tu parles à mon avis. A l’instant T où je pense, naît la pensée et cette s’exprime déjà en nous par des mots ou des phrases, forcement. Lorsqu’elle prend naissance, la pensée a besoin d’être matérialisé pour être partagé. Ce partage se fait par la parole, l’écrit, le langage des signes…
    Ma question, ton souci est il la transcription de ta pensée entre la pensée en elle même et sa représentation par des mots ou bien ta pensée telle que exprimer et la compréhension qu’en a celui qui la reçoit?
    Si c’est le second cas, ça devient super complexe. le truc c’est que dans ce cas tu exprimes ta pensée par des mots qui sont entendus (lus, décryptés, traduits…) par ton interlocuteurs et qui les comprends tel quels. La compréhension de ta pensée dans ce cas dépend de beaucoup de choses. La langue utilisée, l’éducation, le degré d’instruction, l’humeur mais aussi et surtout la relation qui nous lie à l’interlocuteur et beaucoup d’autres choses.

    Mon but, plus ou moins ultime est d’enlever cette étape de formulation pour pouvoir pensé plus vite (je n’y arrive pas vraiment).

    Je ne pense pas que ce soit possible mais si tu trouves la méthode, je serai content que tu me la communiques.

    Par exemple, essayez de pensée à un objet quelconque de votre choix. Pour pouvoir y penser, vous allez dire son nom dans votre tête, n’est ce pas ?

    Logique, je reviens avec mon idée de l’immatérialité de la pensée et de sa matérialisation en nous par des mots.

    #2455

    Le sujet m’intéresse mais je suis un peu largué parce que j’ai pas suivi depuis le début, je vais prendre le temps de lire avant d’intervenir :red:

    #2467
    Smile
    Participant

    @nogame 1071 wrote:

    Le sujet m’intéresse mais je suis un peu largué parce que j’ai pas suivi depuis le début, je vais prendre le temps de lire avant d’intervenir :red:

    alors nogame, quand est ce que tu vas répondre au sujet? :mouarf:

    #2456

    Encore eu du mal a lire tout le sujet mais je pense avoir lu les 3/4 :aie:; je pense que l’étape que LittleWhite veut sauter est un sacré enjeu vu ce que j’en comprend. Du coup je ne sais pas si ça permettra de penser plus vite, si ça ne devrait pas plutôt des choses pas possible :aie:.

    Du coup pour établir une bonne compréhension de la pensée de quelq’un d’autre ça risque pas d’être un tas d’histoire?

    #2490

    Disons, qu’au jour d’aujourd’hui, c’est inconcevable / impensable.

    Après, dès gens disent que nous utilisons que 10% de notre cerveau. Peut être que dans le reste, il y a la possibilité de communication plus direct.
    Les fourmis ont une communication par antenne …
    Et puis, peut être que c’est la technologie (nano puce) qui permettront cette amélioration 🙂

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 58)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.