Accueil Forums Coin littéraire Littérature Une histoire à completer ……

Ce sujet a 6 réponses, 0 participant et a été mis à jour par  padmasana, il y a 6 ans et 5 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #584

    Bonjour,

    Voici la partie que je propose pour une histoire:

    …tout ce qu’il comprenait en cet instant, c’était qu’il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus que sûr que de n’importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu’il fallait d’abord faire sa cour et se fiancer, connaitre l’autre et avoir de l’argent avant de se marier. Qui disait cela n’avait sans doute jamais connu le langage de l’amour, car lorsqu’on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu’il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et que quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude par la même main. La main qui fait naitre l’amour, et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens…

    J’attends vos propositions

    #6075


    Contrairement aux autres journées, cette journée était ensoleillée. Non pas parce qu’il faisait beau par la fenêtre mais parce que ce jour était le jour tant attendu depuis de nombreux mois. En effet, il allait enfin pouvoir rencontrer une femme qui avait su égayer sa vie au moment où tout s’effondrait autour de lui.
    Elle avait tendu sa main d’or pour le sortir de ce précipice. Lorsque tout le monde l’abandonnait, elle lui avait donné de l’espoir.
    Après ces longs mois de discussions, ils avaient décidé de se rencontrer. Il avait un peu insisté pour mettre en place cette rencontre, car il voulait vraiment lui dire merci, avec son cœur.
    Voilà comment une journée banale pouvait se transformer en une journée importante. Même si cela était simple, dans son cœur, c’était immensément important. Il allait rencontré l’étoile qui avait su le guider.
    Il avait prit le train pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Il aimait le train, mais cette fois, il ne fit pas vraiment attention à cela. Sa tête était remplie d’idées et de scénarios. Il était un peu stressé par cette rencontre. Il n’avait jamais vu la femme auparavant mais il l’avait imaginé mille fois. Lorsqu’il arriva, il se dépêcha de prendre le premier métro, puis le bus. Son chemin était long, dans une ville inconnue, mais il était confiant. Confiant parce qu’il savait que tout allait être pour le mieux, mais s’il lui était impossible de prédire l’avenir. Enfin, il arriva au rendez vous et la vit femme.

    Tout ce qu’il comprenait en cet instant, c’était qu’il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus que sûr que de n’importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu’il fallait d’abord faire sa cour et se fiancer, connaître l’autre et avoir de l’argent avant de se marier. Qui disait cela n’avait sans doute jamais connu le langage de l’amour, car lorsqu’on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu’il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et que quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude par la même main. La main qui fait naître l’amour, et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens…

    #6074


    Contrairement aux autres journées, cette journée était ensoleillée. Non pas parce qu’il faisait beau par la fenêtre mais parce que ce jour était le jour tant attendu depuis de nombreux mois. En effet, il allait enfin pouvoir rencontrer une femme qui avait su égayer sa vie au moment où tout s’effondrait autour de lui.
    Elle avait tendu sa main d’or pour le sortir de ce précipice. Lorsque tout le monde l’abandonnait, elle lui avait donné de l’espoir.
    Après ces longs mois de discussions, ils avaient décidé de se rencontrer. Il avait un peu insisté pour mettre en place cette rencontre, car il voulait vraiment lui dire merci, avec son cœur.
    Voilà comment une journée banale pouvait se transformer en une journée importante. Même si cela était simple, dans son cœur, c’était immensément important. Il allait rencontré l’étoile qui avait su le guider.
    Il avait prit le train pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Il aimait le train, mais cette fois, il ne fit pas vraiment attention à cela. Sa tête était remplie d’idées et de scénarios. Il était un peu stressé par cette rencontre. Il n’avait jamais vu la femme auparavant mais il l’avait imaginé mille fois. Lorsqu’il arriva, il se dépêcha de prendre le premier métro, puis le bus. Son chemin était long, dans une ville inconnue, mais il était confiant. Confiant parce qu’il savait que tout allait être pour le mieux, mais s’il lui était impossible de prédire l’avenir. Enfin, il arriva au rendez vous et la vit femme.

    Tout ce qu’il comprenait en cet instant, c’était qu’il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus que sûr que de n’importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu’il fallait d’abord faire sa cour et se fiancer, connaître l’autre et avoir de l’argent avant de se marier. Qui disait cela n’avait sans doute jamais connu le langage de l’amour, car lorsqu’on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu’il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et que quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude par la même main. La main qui fait naître l’amour, et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens…

    leurs regards se sont croisés et ont pris la parole en un laps de temps
    elle était timide et stressée, elle a essayé de parler de n’importe quoi pour fuir son regard…
    lui, il s’est contenté de l’observer… sa joie était immense… il n’a pas su parler, mais ses yeux ont tout dit…!

    en un laps de temps
    , leurs yeux ont tout dit et ont su refléter ce que leurs cœurs contenaient….

    #6077

    Contrairement aux autres journées, cette journée était ensoleillée. Non pas parce qu’il faisait beau par la fenêtre mais parce que ce jour était le jour tant attendu depuis de nombreux mois. En effet, il allait enfin pouvoir rencontrer une femme qui avait su égayer sa vie au moment où tout s’effondrait autour de lui.
    Elle avait tendu sa main d’or pour le sortir de ce précipice. Lorsque tout le monde l’abandonnait, elle lui avait donné de l’espoir.
    Après ces longs mois de discussions, ils avaient décidé de se rencontrer. Il avait un peu insisté pour mettre en place cette rencontre, car il voulait vraiment lui dire merci, avec son cœur.
    Voilà comment une journée banale pouvait se transformer en une journée importante. Même si cela était simple, dans son cœur, c’était immensément important. Il allait rencontré l’étoile qui avait su le guider.
    Il avait prit le train pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Il aimait le train, mais cette fois, il ne fit pas vraiment attention à cela. Sa tête était remplie d’idées et de scénarios. Il était un peu stressé par cette rencontre. Il n’avait jamais vu la femme auparavant mais il l’avait imaginé mille fois. Lorsqu’il arriva, il se dépêcha de prendre le premier métro, puis le bus. Son chemin était long, dans une ville inconnue, mais il était confiant. Confiant parce qu’il savait que tout allait être pour le mieux, mais s’il lui était impossible de prédire l’avenir. Enfin, il arriva au rendez vous et la vit femme.

    Tout ce qu’il comprenait en cet instant, c’était qu’il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus que sûr que de n’importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu’il fallait d’abord faire sa cour et se fiancer, connaître l’autre et avoir de l’argent avant de se marier. Qui disait cela n’avait sans doute jamais connu le langage de l’amour, car lorsqu’on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu’il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et que quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude par la même main. La main qui fait naître l’amour, et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens…

    leurs regards se sont croisés et ont pris la parole en un laps de temps…
    elle était timide et stressée, elle a essayé de parler de n’importe quoi pour fuir son regard…
    lui, il s’est contenté de l’observer… sa joie était immense… il n’a pas su parler, mais ses yeux ont tout dit…!

    en un laps de temps, leurs yeux ont tout dit et ont su refléter ce que leurs cœurs contenaient….

    A ce moment là, ils ne voulaient guère aborder la moindre difficulté ni le moindre obstacle… Ils se contentaient de se regarder et de discuter de tout et de rien. Ils se racontaient des histoires et parlaient innocemment comme ils l’avaient toujours fait…Ils se sont demandés comment ils avaient finalement pu se reconnaître l’un l’autre sans avoir aucune photos ni description. La femme prit initiative et demanda indirectement comment il avait pu la reconnaître parmi toutes les femmes qui étaient dans le café

    – Vous m’excusez, dit-elle, mais j’étais tellement certaine que c’était bien vous, que j’en ai oublié le signe qu’on avaient mit pour se connaître?
    -Il répondit: moi aussi, j’étais certain de vous avoir reconnu, vous êtes tellement semblable à l’idée que je m’étais fait de vous

    – Il continua, ne restons pas ici, voulez vous?
    – Où m’emmenez vous? Demanda t-elle?
    Il parut réfléchir un instant, et…

    #6078

    Voilà , je vous propose une suite, si elle vous a plu, je mettrais le lien avec ce qui a été déjà écrit:

    Ils couraient jusqu’à atteindre le milieu d’une chatoyante clairière. Ils s’arrêtèrent en se regardant. Ils n’arrivaient pas à parler, fatigués par cette course. Ils se turent un instant puis l’homme se tourna vers la femme et la regarda. La femme s’en rendit compte et sourit en retour. Elle essayait de comprendre pourquoi elle s’était laissée entraînée sans même réfléchir? Son cerveau ne répondait pas ! Elle comprit que seul son cœur lui parlait ! Elle devait l’écouter ! Elle qui se faisait mille et une hypothèses en rencontrant un homme qui lui plaisait ! Cette fois si, elle ne s’était pas demandée ! Étrangement, elle n’avait fait aucune hypothèse. Elle cherchait vainement des réponses logiques à son comportement. Son cerveau l’avait abandonné et ne pouvait répondre à ses questions ! Ce qui était entrain de se passer et ce qu’elle était entrain de demander à son esprit n’était ni logique, ni rationnel, ni habituel. Il se contenta donc de rester spectateur !
    L’homme comprit qu’elle était entrain d’appeler son cerveau. Il lui tendit donc la main et l’invita à s’asseoir sous un arbre. Elle accepta sans la moindre hésitation ! L’homme sortit de son sac à dos une bouteille de jus d’orange et deux verres. Il en donna un à la femme et prit l’autre. Ils restaient silencieux, mais ce silence ne les gênaient guère. Ce n’était pas un silence, comme tout les autres. Il était différent, malgré que l’on ne pouvait saisir la différence. L’homme se disait :
    « Pour la première fois, je suis vraiment silencieux devant quelqu’un. Ce n’est pas le silence d’une discussion ennuyeuse, ni le silence d’une personne qui ne trouve pas quoi dire et qui s’efforce de trouver de quoi parler… »
    Tandis que la femme se disait :
    « Ce silence me semble un signe. Je ne me sens plus obligée de trouver un sujet de discussion. Je ne m’ennuie pas comme je m’ennuyais en me trouvant face à une personne ne parlant pas. Je me sens heureuse. C’est un silence qui me dit que nous n’avons pas besoin de nous donner des explications l’un à l’autre »
    L’homme se parla à nouveau :
    « C’est mon cœur qui parle au cœur de cette femme que je ne connaît pas … oui c’est ça : nos deux cœurs se parlent ! Écoutons les ! »
    L’homme se leva et tendit sa main à la femme. Elle prit la main et se leva à son tour. Ils marchèrent, un peu, puis se retournèrent tous les deux pour voir l’arbre sous lequel ils étaient assis auparavant. Ils voyaient l’arbre, l’éclat du soleil, l’écharpe rose de la femme accrochée à l’arbre et la bouteille de jus d’orange avec les deux verres sur la terre. « Il devait y avoir là deux amoureux, silencieux, tandis que leurs cœurs se parlaient. Et après que leurs cœurs eurent tout dit, ils commencèrent à partager leurs âmes et leurs vies »
    L’homme décida enfin de casser le silence et d’expliquer à la femme ce qu’il sentait pour elle. Il se tourna vers elle, ses yeux croisèrent les siens. La femme n’avait pas le moindre doute maintenant. Les yeux de l’homme disaient qu’il était amoureux d’elle!
    Il a finalement prononcé le premier mot : jeee… Après avoir à peine prononcer ce mot il sentit la main de la femme sur sa bouche. Elle l’empêcha de parler ou de dire quoi que ce soit : elle prononça de sa douce voix « …chut… ». Il répliqua: « je veux juste t’expliquer… » encore une fois la femme l’empêcha de parler et elle lui dit : «ne dis rien … ce qui se passe maintenant n’a pas besoin de mots pour être expliqué… ». Il se sentit soulagé. Ils espéraient tout les deux rester en ce merveilleux endroit mais ils devaient continuer d’avancer. L’homme dit : « Allons découvrir le monde à deux ! » nous l’avons découvert et l’avons comprit chacun dans son coin ! Maintenant on est deux! Il devient nouveau! Allons le découvrir ensemble »

    #6079

    Je dois remercier un ami, qui a relu cette partie de l’histoire et apporté des modifications qui ont rendu l’histoire plus belle en mes yeux.

    je le remercie énormément.

    #6073

    Très belle histoire :rose: :rose:, il y a une touche sensible 😀

    #6076

    Contrairement aux autres journées, cette journée était ensoleillée. Non pas parce qu’il faisait beau par la fenêtre mais parce que ce jour était le jour tant attendu depuis de nombreux mois. En effet, il allait enfin pouvoir rencontrer une femme qui avait su égayer sa vie au moment où tout s’effondrait autour de lui.
    Elle avait tendu sa main d’or pour le sortir de ce précipice. Lorsque tout le monde l’abandonnait, elle lui avait donné de l’espoir.
    Après ces longs mois de discussions, ils avaient décidé de se rencontrer. Il avait un peu insisté pour mettre en place cette rencontre, car il voulait vraiment lui dire merci, avec son cœur.
    Voilà comment une journée banale pouvait se transformer en une journée importante. Même si cela était simple, dans son cœur, c’était immensément important. Il allait rencontré l’étoile qui avait su le guider.
    Il avait prit le train pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Il aimait le train, mais cette fois, il ne fit pas vraiment attention à cela. Sa tête était remplie d’idées et de scénarios. Il était un peu stressé par cette rencontre. Il n’avait jamais vu la femme auparavant mais il l’avait imaginé mille fois. Lorsqu’il arriva, il se dépêcha de prendre le premier métro, puis le bus. Son chemin était long, dans une ville inconnue, mais il était confiant. Confiant parce qu’il savait que tout allait être pour le mieux, mais s’il lui était impossible de prédire l’avenir. Enfin, il arriva au rendez vous et la vit femme.

    Tout ce qu’il comprenait en cet instant, c’était qu’il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus que sûr que de n’importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu’il fallait d’abord faire sa cour et se fiancer, connaître l’autre et avoir de l’argent avant de se marier. Qui disait cela n’avait sans doute jamais connu le langage de l’amour, car lorsqu’on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu’il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et que quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude par la même main. La main qui fait naître l’amour, et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens…

    leurs regards se sont croisés et ont pris la parole en un laps de temps…
    elle était timide et stressée, elle a essayé de parler de n’importe quoi pour fuir son regard…
    lui, il s’est contenté de l’observer… sa joie était immense… il n’a pas su parler, mais ses yeux ont tout dit…!

    en un laps de temps, leurs yeux ont tout dit et ont su refléter ce que leurs cœurs contenaient….

    A ce moment là, ils ne voulaient guère aborder la moindre difficulté ni le moindre obstacle… Ils se contentaient de se regarder et de discuter de tout et de rien. Ils se racontaient des histoires et parlaient innocemment comme ils l’avaient toujours fait…Ils se sont demandés comment ils avaient finalement pu se reconnaître l’un l’autre sans avoir aucune photos ni description. La femme prit initiative et demanda indirectement comment il avait pu la reconnaître parmi toutes les femmes qui étaient dans le café

    – Vous m’excusez, dit-elle, mais j’étais tellement certaine que c’était bien vous, que j’en ai oublié le signe qu’on avaient mit pour se connaître?
    -Il répondit: moi aussi, j’étais certain de vous avoir reconnu, vous êtes tellement semblable à l’idée que je m’étais fait de vous

    – Il continua, ne restons pas ici, voulez vous?
    – Où m’emmenez vous? Demanda t-elle?
    Il parut réfléchir un instant, et…
    … soudainement il prit délicatement la main de la femme. Il n’était pas trop sur de ce qu’il faisait. Il tremblait même. Il ne voulait pas plus y réfléchir et il se laissa porter par une force invisible et inconnue.
    La femme, quand à elle, serra simplement la main, plus par réflexe que par volonté.
    Ils commencèrent à marcher, quelques pas, puis il s’élança dans un course folle, entrainant la femme loin de cet endroit qui lui paraissait tellement hostile en cet instant.
    Ils ne savaient pas où ils allaient, mais ils souhaitèrent juste échapper à ce monde, illogique et déroutant. Ils atteignirent la nature, les isolant du bruit de la ville. La liberté s’installa enfin dans leur coeur.

    Ils couraient jusqu’à atteindre le milieu d’une chatoyante clairière. Ils s’arrêtèrent en se regardant. Ils n’arrivaient pas à parler, fatigués par cette course. Ils se turent un instant puis l’homme se tourna vers la femme et la regarda. La femme s’en rendit compte et sourit en retour. Elle essayait de comprendre pourquoi elle s’était laissée entraînée sans même réfléchir? Son cerveau ne répondait pas ! Elle comprit que seul son cœur lui parlait ! Elle devait l’écouter ! Elle qui se faisait mille et une hypothèses en rencontrant un homme qui lui plaisait ! Cette fois si, elle ne s’était pas demandée ! Étrangement, elle n’avait fait aucune hypothèse. Elle cherchait vainement des réponses logiques à son comportement. Son cerveau l’avait abandonné et ne pouvait répondre à ses questions ! Ce qui était entrain de se passer et ce qu’elle était entrain de demander à son esprit n’était ni logique, ni rationnel, ni habituel. Il se contenta donc de rester spectateur !
    L’homme comprit qu’elle était entrain d’appeler son cerveau. Il lui tendit donc la main et l’invita à s’asseoir sous un arbre. Elle accepta sans la moindre hésitation ! L’homme sortit de son sac à dos une bouteille de jus d’orange et deux verres. Il en donna un à la femme et prit l’autre. Ils restaient silencieux, mais ce silence ne les gênaient guère. Ce n’était pas un silence, comme tout les autres. Il était différent, malgré que l’on ne pouvait saisir la différence. L’homme se disait :
    « Pour la première fois, je suis vraiment silencieux devant quelqu’un. Ce n’est pas le silence d’une discussion ennuyeuse, ni le silence d’une personne qui ne trouve pas quoi dire et qui s’efforce de trouver de quoi parler… »
    Tandis que la femme se disait :
    « Ce silence me semble un signe. Je ne me sens plus obligée de trouver un sujet de discussion. Je ne m’ennuie pas comme je m’ennuyais en me trouvant face à une personne ne parlant pas. Je me sens heureuse. C’est un silence qui me dit que nous n’avons pas besoin de nous donner des explications l’un à l’autre »
    L’homme se parla à nouveau :
    « C’est mon cœur qui parle au cœur de cette femme que je ne connaît pas … oui c’est ça : nos deux cœurs se parlent ! Écoutons les ! »
    L’homme se leva et tendit sa main à la femme. Elle prit la main et se leva à son tour. Ils marchèrent, un peu, puis se retournèrent tous les deux pour voir l’arbre sous lequel ils étaient assis auparavant. Ils voyaient l’arbre, l’éclat du soleil, l’écharpe rose de la femme accrochée à l’arbre et la bouteille de jus d’orange avec les deux verres sur la terre. « Il devait y avoir là deux amoureux, silencieux, tandis que leurs cœurs se parlaient. Et après que leurs cœurs eurent tout dit, ils commencèrent à partager leurs âmes et leurs vies »
    L’homme décida enfin de casser le silence et d’expliquer à la femme ce qu’il sentait pour elle. Il se tourna vers elle, ses yeux croisèrent les siens. La femme n’avait pas le moindre doute maintenant. Les yeux de l’homme disaient qu’il était amoureux d’elle!
    Il a finalement prononcé le premier mot : jeee… Après avoir à peine prononcer ce mot il sentit la main de la femme sur sa bouche. Elle l’empêcha de parler ou de dire quoi que ce soit : elle prononça de sa douce voix « …chut… ». Il répliqua: « je veux juste t’expliquer… » encore une fois la femme l’empêcha de parler et elle lui dit : «ne dis rien … ce qui se passe maintenant n’a pas besoin de mots pour être expliqué… ». Il se sentit soulagé. Ils espéraient tout les deux rester en ce merveilleux endroit mais ils devaient continuer d’avancer. L’homme dit : « Allons découvrir le monde à deux ! » nous l’avons découvert et l’avons comprit chacun dans son coin ! Maintenant on est deux! Il devient nouveau! Allons le découvrir ensemble »

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Fermer le menu