Accueil Forums Débats Grands débats Tout le temps et de plus en plus fort !

  • Ce sujet est vide.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #277

    Je partage avec vous quelques unes de mes pensées, j’aimerai bien en discuter avec vous:

    TOUT LE TEMPS: les tentations proposées par la société de consommation s’exercent continuellement.au fil de la journée peuvent s’accumuler cent objets qui occupent l’âme et le corps: rester devant le net du petit-déjeuner jusqu’aux somnifères du soir en regardant la télévision pour tenir et le shopping dès que l’ennui menace… »tout le monde est occupé », pas de silence, peu de vide, plus de manque. chacun de ces gestes et de ces produits peut offrir un moment de distraction bienvenu, une pause plaisir; mais additionnés mécaniquement , ils composent un filet d’habitudes le libre. et finalement aggrave la solitude qu’il est censé combler.

    DE PLUS EN PLUS FORT: ce filet tissé pour satisfaire nos besoins n’y suffit jamais, d’où l’obligation d’y apporter l’intensité: le chat toute la nuit…téléphone branché en permanence et les jeux vidéos. en psychiatrie, des recherches ont déduit le résultat suivant: « plus le produit est fort et agit rapidement, plus on s’accroche. les hypnotiques sont plus addictifs que les tranquillisants, les alcools plus forts que les consommations régulières. ces produits mis au point pour provoquer des pics d’excitation forcent nos neurones qui normalement fonctionnent sur une régulation lente et douce du plaisir » consommer ainsi ne garantit aucune satisfaction. un apaisement suit normalement la satisfaction d’un besoin , rythme qui permet d’accéder au bien-être et au repos; si ce cycle du système de récompense n’est pas respecté, il est impossible de profiter de bonnes choses.

    nos dépendances sont donc paradoxalement ennemies de notre plaisir. Alors que l’ouverture progressive promet des sensations libératrices ( dont nous les humains avont vraiment besoin!), cela condamne à une vie sans gout, à l’asservissement.

    #2654

    @padmasana 1198 wrote:

    Je partage avec vous quelques unes de mes pensées, j’aimerai bien en discuter avec vous:

    o /

    Quote:
    TOUT LE TEMPS: les tentations proposées par la société de consommation s’exercent continuellement.au fil de la journée peuvent s’accumuler cent objets qui occupent l’âme et le corps: rester devant le net du petit-déjeuner jusqu’aux somnifères du soir en regardant la télévision pour tenir et le shopping dès que l’ennui menace… »tout le monde est occupé », pas de silence, peu de vide, plus de manque. chacun de ces gestes et de ces produits peut offrir un moment de distraction bienvenu, une pause plaisir; mais additionnés mécaniquement , ils composent un filet d’habitudes le libre. et finalement aggrave la solitude qu’il est censé combler.

    D’un coté, on est pas obligé de subir. On peut toujours s’écarter de ce chemin et ne plus consommer tel que la société le voudrait. Les somnifère ne sont pas obligatoire. Si vous en prenez c’est qu’il y a un réel problème.
    Pour les obligations, restez donc au plus simple et tout ira bien. Il ne faut pas non plus se compliquer la vie.
    Et le silence se trouve 🙂 Allongez vous sur un lit (ou par terre comme moi je le fais). Écoutez votre musique préférée, regardez le plafond ou la lumière et décontractez vous. Oubliez progressivement ce qui vous entoure, vos problème, vos taches. Faites vous une bulle de bonheur :). Le silence arrivera (et un petit somme).

    Quote:
    DE PLUS EN PLUS FORT: ce filet tissé pour satisfaire nos besoins n’y suffit jamais, d’où l’obligation d’y apporter l’intensité: le chat toute la nuit…téléphone branché en permanence et les jeux vidéos. en psychiatrie, des recherches ont déduit le résultat suivant: « plus le produit est fort et agit rapidement, plus on s’accroche. les hypnotiques sont plus addictifs que les tranquillisants, les alcools plus forts que les consommations régulières. ces produits mis au point pour provoquer des pics d’excitation forcent nos neurones qui normalement fonctionnent sur une régulation lente et douce du plaisir » consommer ainsi ne garantit aucune satisfaction. un apaisement suit normalement la satisfaction d’un besoin , rythme qui permet d’accéder au bien-être et au repos; si ce cycle du système de récompense n’est pas respecté, il est impossible de profiter de bonnes choses.

    On restant simple on peut s’émerveiller des choses simples (et revenir à un rythme doux). Cela vient aussi avec la « méditation » que je propose auparavant.
    Mais en fait, c’est un problème de société de consommation. L’Homme devient une bête pour ces gens qui essaient de faire du profit. L’Homme ne doit pas avoir le temps que de penser à acheter le nouveau produit. Ils en arrivent même à prédire la mort des produits pour qu’on les change. La vie est devenue si rapide de nos jours. Trop rapide même.

    Quote:
    nos dépendances sont donc paradoxalement ennemies de notre plaisir. Alors que l’ouverture progressive promet des sensations libératrices (dont nous les humains avons vraiment besoin!), cela condamne à une vie sans gout, à l’asservissement.
    Disons que la société nous empêche de prendre le temps pour le plaisir. Donc pour que l’on ai toujours du plaisir, on nous le donne en pillules. Sorte de plaisir en boite, qui se consomme rapidement et qui nous laisse sur notre faim (pour que l’on en achète plus).

    Enfin bref, j’ai peut être fait plus d’un hors sujet :red:

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.