Accueil Forums Débats Grands débats La religion entre l’héritage et la réflexion

  • Ce sujet est vide.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #306
    Smile
    Participant

    Bonjour,

    certains sujets faisant appel à la religion m’ont poussé à lancer ce débat, j’aimerai que vous soyez nombreux pour expliciter vos opinions 🙂

    arrivé à un certain age, on est tous mené à se poser des questions sur nos propos religieux [IMG]http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT7bVSClbSFFRhoFmofwzbLxVo3I7eZg54emrliSdp9qCjRQLHLL22BTQ[/IMG]

    est ce que c’est bien la religion qui fait appel à la réflexion ou c’est l’inverse?

    l’enfant prend souvent la religion de ses parents mais après, que se passe-t-il?

    qu’en pensez vous?

    #2991

    @Smile 1636 wrote:

    est ce que c’est bien la religion qui fait appel à la réflexion ou c’est l’inverse?

    Dans mon cas, l’apprentissage de la vie m’a amené à me poser des questions sur les affirmations de ma foi.
    Comme je l’ai dit dans un autre topic :

    Certains passages, la création (la genèse) pour ne prendre qu’un exemple flagrant, sont tout à fait fantaisistes et donc non crédibles. L’ensemble des textes étant présenté comme la transcription de la parole divine et l’authenticité de ceux-ci ne pouvant être mise en doute, à partir du moment où l’un de ces textes se trouve être une invention pure, comment encore croire au reste sans discernement ? Il convient donc d’étudier, de s’informer, de comparer.

    À force de comparer le dogme aux réalités de la vie et de la science, j’en suis arrivé à remettre en question le dogme et donc l’existence de dieu et la vérité des écritures.

    @Smile 1636 wrote:

    l’enfant prend souvent la religion de ses parents mais après, que se passe-t-il?

    Ça dépend de ce qui précède.
    il peut se contenter de l’acquis et continuer sans se poser de question.
    il peut aussi réfléchir et selon sa réflexion, continuer de croire ou pas.

    Et, comme je l’ai déjà dit aussi, j’ai parlé d’un dieu et expliqué pourquoi, en ce qui me concerne, ce dieu n’existe pas. Cela ne signifie pas que la foi soit impossible ou inexistante, mais c’est une autre histoire. Il y a d’autres concepts plus crédibles qu’un dieu comme celui que les religions nous présentent.

    #2986
    Smile
    Participant

    @Guardian 3112 wrote:

    À force de comparer le dogme aux réalités de la vie et de la science, j’en suis arrivé à remettre en question le dogme et donc l’existence de dieu et la vérité des écritures.

    tu peux préciser? tu as trouvé des contradictions?

    sinon, c’était peut être le plus court chemin =>une sorte de fuite?

    @Guardian 3112 wrote:

    Et, comme je l’ai déjà dit aussi, j’ai parlé d’un dieu et expliqué pourquoi, en ce qui me concerne, ce dieu n’existe pas. Cela ne signifie pas que la foi soit impossible ou inexistante, mais c’est une autre histoire. Il y a d’autres concepts plus crédibles qu’un dieu comme celui que les religions nous présentent.

    tu peux expliciter ce passage?

    #2989
    Prince
    Participant

    @Guardian 3115 wrote:

    Il y a d’autres concepts plus crédibles qu’un dieu comme celui que les religions nous présentent.

    Peux tu nous dire 2 ou 3 des ces concepts plus crédibles stp? J’aimerai bien les connaître.

    #2992

    @Smile 3113 wrote:

    tu peux préciser? tu as trouvé des contradictions?
    sinon, c’était peut être le plus court chemin =>une sorte de fuite?

    Plein de contradictions ou d’invraisemblances en effet.
    Je l’ai déjà dit, la genèse est l’exemple le plus flagrant. Personne ne peut plus à notre époque nier l’évolution des espèces, même si le créationnisme connaît une recrudescence dans certaines régions.

    Pourquoi une fuite ? Une simple réflexion qui amène à une conclusion.
    Quand je dis « simple », faut voir… Je réfléchis depuis plus de 45 ans sur ce sujet, j’en ai très souvent discuté tant avec des religieux qu’avec des agnostiques, et, bien évidemment, je n’ai toujours aucune réponse.
    La seule chose dont je sois certain c’est que les écritures sont « des livres pour enfants », des « contes » destiné à nous faire comprendre l’existence d’un dieu qui ne peut être tel qu’on nous le présente, une sorte de patriarche qui aurait créé le monde et s’occuperait de le faire fonctionner.
    Donc, comprenez-moi bien, je ne nie pas l’existence d’un dieu mais simplement celle de celui que les religieux nous proposent.

    D’autres concepts ? Il y en a plein, pas forcément meilleurs ou pires.
    Comme je l’ai dit, je n’ai pas LA solution et je ne suis pas très au fait des autres théories.

    L’une d’elle est la négation pure et simple de toute « présence » hors du monde physique que nous connaissons. Théorie certes plaisante mais qui soulève au moins une question : à quoi bon avoir conscience de la nature humaine et la capacité de s’interroger s’il n’y a rien d’autre que la naissance, la vie, la mort ?
    Une autre théorie est la théorie du tout : une sorte d’énergie cosmique de laquelle tout émane et à laquelle tout retourne après son séjour sur terre ou ailleurs dans l’univers. Théorie séduisante également, plus que la première à mon sens, mais qui souffre également du manque de connaissance de l’univers. Évidemment, il est difficile de prendre en considération ce que l’on ignore.

    Enfin, il faut citer les autres religions comme l’hindouisme par exemple ou mode de pensée assimilé comme le bouddhisme.

    Dernière chose : je ne cherche à convraincre personne, chacun est libre de ses choix, croyances, pensées 😉

    ps : aucun rapport, mais je viens de voir « membre junior » à mon âge ça ne fait pas très sérieux MDR98.gif

    #2987
    Smile
    Participant

    @Guardian 3115 wrote:

    Dernière chose : je ne cherche à convraincre personne, chacun est libre de ses choix, croyances, pensées 😉

    Personne ne cherche de le faire, on discute seulement pour améliorer nos idées:)

    @Guardian 3115 wrote:

    Pourquoi une fuite ? Une simple réflexion qui amène à une conclusion.
    Quand je dis « simple », faut voir… Je réfléchis depuis plus de 45 ans sur ce sujet, j’en ai très souvent discuté tant avec des religieux qu’avec des agnostiques, et, bien évidemment, je n’ai toujours aucune réponse.
    La seule chose dont je sois certain c’est que les écritures sont « des livres pour enfants », des « contes » destiné à nous faire comprendre l’existence d’un dieu qui ne peut être tel qu’on nous le présente, une sorte de patriarche qui aurait créé le monde et s’occuperait de le faire fonctionner.
    Donc, comprenez-moi bien, je ne nie pas l’existence d’un dieu mais simplement celle de celui que les religieux nous proposent.

    si j’ai bien compris, tu n’es pas contre l’idée d’existence d’un Dieu? mais la façon dont les religieux le proposent?

    quand je disais que ça pourrait être une sorte de fuite, je pensais à certains non-croyants qui ne font aucun effort pour chercher et comprendre, ils sont objectifs dans le sens où ils veulent voir et/ou toucher Dieu ou ne pas y croire!

    sinon pour les autres, on peut toujours se tromper!

    #2990

    @Smile 3116 wrote:

    quand je disais que ça pourrait être une sorte de fuite, je pensais à certains non-croyants qui ne font aucun effort pour chercher et comprendre, ils sont objectifs dans le sens où ils veulent voir et/ou toucher Dieu ou ne pas y croire!

    N’oublions pas que cela peut être prit dans l’autre sens. Les certaines croyants ne font aucun effort pour chercher et comprendre la non existence de Dieu. Pour eux, il n’est absolument pas possible que cela soit autrement.

    Ne pensez pas non plus, que de faire un choix est une fuite. Moi, sincèrement, je trouve que croire en Dieu est une solution de facilité, car dès qu’il y a un problème on peut dire:
    « C’est Dieu qui l’a voulu comme cela »

    C’est un peu se débarrasser de ces problèmes à une entité (chose que aime bien certain).

    Dans une Vie, nous ne sommes pas obligé de nous poser des questions. Si certaines personne ne rencontre jamais de croyants, ou ne parle jamais de religions avec l’un de, alors jamais il n’arrive de questions. Il en est de même pour l’inverse. Certes Internet aide à l’échange (voyez la COMUSAF), mais certains ne verront jamais la COMUSAF :p

    #2993

    @Smile 3116 wrote:

    si j’ai bien compris, tu n’es pas contre l’idée d’existence d’un Dieu? mais la façon dont les religieux le propose?

    Je ne suis contre rien, sauf les jolies femmes
    mais alors tout contre :red:

    Sérieusement, non je ne suis contre rien, sauf la connerie mais ce n’est pas le sujet.

    S’il y a « quelque chose », ça doit amha dépasser notre entendement. D’où la nécessité d’inventer quelque chose.
    Et je comprends bien que des écrits qui ont plus de 5.000 ans puissent paraître naïfs, fantaisistes et non crédibles actuellement et qu’ils aient été conçus pour les gens de l’époque. Ce qui me gène c’est le manque d’évolution du dogme.
    Sachant que c’est l’évolution qui a conduit à l’apparition de l’homme il me semble ridicule de prétendre qu’il a été créé tel quel par une intervention divine. À contrario, je ne dis pas qu’il ne peut pas y avoir un dieu « responsable » ou « à l’origine » de tout ça.
    Je n’y crois pas personnellement mais qui sait ?

    @Smile 3116 wrote:

    quand je disais que ça pourrait être une sorte de fuite, je pensais à certains non-croyants qui ne font aucun effort pour chercher et comprendre, ils sont objectifs dans le sens où ils veulent voir et/ou toucher Dieu ou ne pas y croire!

    Je pense que ce que j’ai écrit sur ce seul forum à ce sujet suffit à démonter que ce n’est pas un manque de réflexion qui fait que je ne suis pas croyant 😉

    Et je partage aussi l’avis de LW, pour certains croire peut aussi être une solution de facilité ou un manque de réflexion.

    #2988
    Smile
    Participant

    @Guardian 3118 wrote:

    S’il y a « quelque chose », ça doit amha dépasser notre entendement. D’où la nécessité d’inventer quelque chose.
    Et je comprends bien que des écrits qui ont plus de 5.000 ans puissent paraître naïfs, fantaisistes et non crédibles actuellement et qu’ils aient été conçus pour les gens de l’époque. Ce qui me gène c’est le manque d’évolution du dogme.

    les non-croyants de l’époque demandaient des miracles parce qu’il n y avait pas une évolution scientifique, les non-croyants de cette époque en se basant sur la science demandent l’évolution du dogme! le dogme et la législation sont déjà défini dans le livre (pas besoin d’être évolué, fini l’époque des prophètes…)

    les scientifiques de cette époque ont parlé de ce qui réuni ou dissocie la science et la religion:

    La Discorde
    « Explique-t-on la religion mieux que comme une pollution de l’esprit ? », Richard Dawkins, biologiste.

    On estime parfois que la science et la religion sont des ennemies implacables. Elles apparaissent à certains comme vouées tout entières à une lutte si acharnée qu’apparemment l’une ne pourra triompher qu’avec la mort de l’autre.


    La Complémentarité

    « La science sans la religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle. », Albert Einstein.

    Certains scientifiques prétendent que le fonctionnement de l’univers s’explique entièrement par une analyse rationnelle, qui ne laisse aucune place à la sagesse divine. Cependant, de nombreux autres ne se satisfont pas de cette démarches. Ils pensent que la science recherche le comment de la vie et du cosmos, tandis que la religion s’intéresse principalement à leur pourquoi.

    Paroles de savants
    « L’univers a eu un commencement, mais les scientifiques ne peuvent pas expliquer pourquoi. Il doit y avoir une intelligence derrière la complexité de la vie ». Ken Tanaka, astrophysicien à l’U.S. Geological Survey.


    La Réconciliation

    Accepter les limites Laisser parler les faits :
    Pour concilier la science et la religion, nous devons laisser parler les faits d’eux-mêmes. Dans bien des cas, la science nous fournit en fait de nombreuses informations supplémentaires sur le monde physique passé et présent.

    #2994

    La Réconciliation
    Accepter les limites Laisser parler les faits :
    Pour concilier la science et la religion, nous devons laisser parler les faits d’eux-mêmes. Dans bien des cas, la science nous fournit en fait de nombreuses informations supplémentaires sur le monde physique passé et présent.

    Comme reste ceci est, forcément, partisant, mais c’est ce qui me correspond le mieux.

    C’est d’ailleurs un des problèmes de toute discussion sur les croyants et non-croyants. Comme c’est du binaire, il n’y a pas d’arbitage possible et chacun est invariablement renvoyé à ses convictions.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.