fbpx

Rép :Inégalités et incohérence des religions

Rép :Inégalités et incohérence des religions

Accueil Forums Débats Religion Inégalités et incohérence des religions Rép :Inégalités et incohérence des religions

#2430
Smile
Participant

@ witch : tu peux t’inspirer des paroles qui viennent en suite, sinon y on a d’autres.

Parmi les droits que le mari possède sur sa femme est qu’elle accomplisse le devoir de s’occuper de son foyer et de n’en sortir ou voyager qu’avec sa permission, le concept porte sur le respect et ce doit être réciproque pour garder un bon équilibre.

La femme musulmane obéi son mari dans le bien:

Allah a dit :
Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens… Coran [04,34]
Cheikh al `Otheïmine -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
« Ce verset montre que l’homme a une autorité sur la femme. Et Allah donne deux raisons à cela :
1-En raison des faveurs qu’Allah accorde aux hommes par rapport aux femmes ; dans l’esprit, dans l’intelligence, dans le rapportement des informations, dans le respect des sanctions, dans la science, dans la compréhension.
2-A cause des dépenses qu’ils font de leurs biens en faveur des femmes.
L’imam at-Tabari a dit en ce qui concerne ce verset : Les hommes ont autorité sur leurs femmes dans le fait qu’ils les éduquent et dans le fait qu’ils s’en occupent.

Allah a dit aussi dans la suite du même verset
Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection de Dieu. Coran [04,34]
L’imam at-Tabari a dit que ce sont les femmes qui préservent en l’absence de leurs maris aussi bien leurs parties intimes que les biens de leurs maris. Et ce sont aussi les femmes qui préservent les obligations qui les concernent vis à vis d’Allah. »

Quant aux droits de la femme :
Allah dit:
Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Coran [0 2, 228]
Et comportez-vous convenablement envers elles. Coran [04,19]
A travers ces versets, on voit que les droits de la femme sont équivalents à ses devoirs : autant le mari doit subvenir aux besoins de sa femme. Il doit se comporter convenablement envers elle c’est à dire lui dire de bonnes paroles, la traiter conformément au bon usage, prendre soin de soi pour lui plaire, comme il veut qu’elle le fasse pour lui.

Ainsi le mari doit bien traiter sa femme même au cas où il a de l’aversion envers elle.
Allah dit dans ce propos :
Si vous avez de l’aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien Coran [04, 19]
Cela signifie que si vous les retenez avec patience malgré l’aversion qu’elles vous inspirent, ceci vous apporterait beaucoup de bien dans ce monde et dans l’au delà.
Ibn Abbas -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : “Il s’agit là de l’homme qui traite bien sa femme (malgré l’aversion) et qu’ensuite elle donne naissance à un enfant où Allah loge beaucoup de biens.”

Le messager d’Allah (Salla Allah allaih wa salam) a dit: “Recommandez-vous de faire du bien aux femmes, Allah vous les a confiées en dépôts et vous a permis de les approcher” [ Rapporté par Moslim ]

Et voilà la récompense de la femme dans l’islam :
Abû Huraira rapporte que le messager d’Allah (Salla Allah allaih wa salam) a dit : ” Si une femme prie ses cinq prières (quotidiennes) et préserve ses parties intimes chastes et obéit à son mari, elle entrera au paradis, par la porte qu’elle souhaite.”

Ce statut ne considère en aucun cas la femme comme un être inférieur, mais il tient compte de sa prime nature. Son émotion et sa tendresse, sa faiblesse physique, son passage par des périodes de grossesse, de menstrues et autres cycles naturels, que l’homme ne subit pas, peuvent lui empêcher par fois de prendre les bonnes décisions contrairement à L’homme qui est toujours prêt à la chasse, sur ses gardes, concentré sur sa survie physique, en silence, se coupant de ses sensations pour résister au froid, à la chaleur et à l’inconfort, partageant avec les autres hommes son esprit de combativité, développant ainsi sa force physique et ses réflexes… Tout ça, ça conditionne un homme et ça s’inscrit dans sa nature.

Passons à la pratique :

Perso je vois la vie conjugale comme un avion dans l’air où le pilote est l’homme et la femme est son assistante, imaginez que les deux conduisent cette avion en même temps, l’avion va surement chuter, donc la sagesse implique qu’il faut un pour la conduite et un autre pour l’assistance.