Accueil Forums Débats Sondages Aux croyants, qu’est ce qui vous tient à cœur? Rép :Aux croyants, qu’est ce qui vous tient à cœur?

#2001
Smile
Participant

@nabster 502 wrote:

Je crois donc que l’ensemble forme un tout, et que choisir l’un revient à choisir tous les autres.

oui tu as raison cependant la question porte sur ce qui tient le plus

Je crois que dans cette phrase, il a deux concepts différents : la crainte et l’amour, qui selon moi devraient être dissociés. Pour moi, l’amour est beaucoup plus grand que la crainte. Car on peut craindre Dieu en respectant ses commandements sans pour autant donner sa vie aux actes de la foi.

oui mais l’amour de Dieu n’exclut pas le fait de le craindre 🙂


Dieu est Le Clément et Le Tout Miséricordieux, il est aussi Le Juste et Le Dur en punition.
Dieu nous parle de Sa nature dans le Coran disant : « Informe Mes serviteurs que Je suis le Pardonneur, le Très Miséricordieux. § et que Mon châtiment est certes le châtiment douloureux. »
Dans un autre passage, Dieu se décrit de la manière suivante : « Dieu, le Puissant, l’Omniscient. Le Pardonneur des péchés, l’Accueillant au repentir, le Dur en punition, le Détenteur des faveurs. Point de divinité à part Lui et vers Lui est la destination. »

La crainte, sans l’espérance, est déconseillée, tout comme l’espérance, sans la crainte, est déconseillée. l’idéal est qu’il faudrait allier la crainte de Dieu et l’espérance en Sa miséricorde. D’après le Coran, ceci est la voie des Prophètes, qui sont des modèles pour l’humanité. « Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous. » Nous devons craindre Dieu de sorte que nous soyons portés à éviter les choses susceptibles d’attirer Son courroux, tout en nourrissant l’espérance en Sa Miséricorde si bien que nous n’hésiterions jamais à nous repentir et à amender nos personnes pour recevoir la miséricorde de Dieu.


copié pour son utilité


je me permet de donner une autre interprétation sur la chose:

entrer au paradis, c’est bien notre but et ceci tient nos cœurs, en appliquant la règle “si alors” si je suis les consignes alors j’aurai la récompense.

la peur de l’enfer, explique que je ne veux pas y entrer et il n’y a pas un 3eme choix, en appliquant toujours la règle “si alors” le dernier jour si je ne suis pas dans l’enfer c’est que je suis au paradis.

reste l’amour de Dieu, ici le concept change d’une personne à une autre, mais la logique dit qu’on ne peut pas aimer une personne sans motif ou sans avoir quelque chose en retour. donc l’amour peut intervenir dans la règle “si alors” en entrée (motif) ou en sortie (retour).

je suis d’avis que les 3 choix forment un tout et que choisir l’un revient à choisir l’autre et que le but est bien entrer au paradis et profiter des promesses mais la question qui se pose:
est ce que c’est notre pratique et nos faits qui vont nous permettre d’entrer au paradis?